Atelier d'écriture,  Corona

Écrire aux temps du Corona (jour 15) : Retour à l’état initial

Atelier d’écriture proposé par le site Bricabook.

Rien hier, ni dimanche, et remise à niveau compteur, nous voici au jour 15, après le 11, mais non, vous n’avez rien raté !!!


Moi, on m’avait dit que si je l’embrassais bien sur la bouche, tendrement et en fermant les yeux, il deviendrait un prince charmant, avec la couronne en or, les chevaux, le carrosse, les pages et tout le toutim.

Et un jour, en me promenant le long de l’étang, je l’ai vu ce crapaud. Vert, coassant tout ce qu’il pouvait, j’avais l’impression qu’il m’appelait. Il me regardait avec tant d’insistance que je n’ai pas pu résister.

Je l’ai embrassé. Tout comme il faut, tout comme on m’a dit. En fermant les yeux et tout…

Bilan des courses, j’ai récupéré un type qui se balade toute la journée en chaussons, qui bouffe des pizzas en buvant de la bière devant le foot, qui rote, qui p…e.

Un bidochon quoi…

De temps en temps, on retourne au bord de l’étang pour se promener. Je me demande si ça lui rappelle des souvenirs.

Il y a quelque temps, j’ai lu sur Internet que si le soi-disant prince charmant retourne à l’eau le dernier mardi de mars d’une année paire comportant deux fois le même nombre, il redeviendrait crapaud. 2020, ça le fait. Tous les facteurs sont réunis.

Je vais attendre qu’il s’endorme et Plouf…

Au mieux il redeviendra crapaud et le tour sera joué.

Au pire il sera mouillé et ça m’aura fait plaisir de le balancer au bouillon.

Et j’attendrai 2121 pour essayer à nouveau.


Voilà…. A chaque jour suffit sa peine.
Commentez si vous voulez.
Portez-vous bien.
Prenez soin de vous.
Et des autres.
A demain.

© Amor-Fati 31 mars 2020 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *