1000

L’art du camouflage

cabaneElle avait laissé la porte de la cabane de jardin ouverte. Lui ne savait pas trop où dormir. Il avait marché toute la journée dans les fossés pour ne pas se faire voir. Son baluchon sur le dos, il escalada difficilement la barrière de la propriété. Elle était vraiment haute. Heureusement pour lui, sa petite taille et la nuit le cachaient de la vue des occupants du lotissement.

Il longea la rangée d’hortensias et se dirigea vers le milieu du jardin. Au passage, il sauta et cueillit une pomme pour se faire son repas. Il se nourrissait de peu. C’est en tournant au coin des salades qu’il aperçut la cabane. Accroupi dans la nuit il y parvint sans encombre en passant sous les tuteurs des petits pois.

Pas besoin de forcer la porte, elle était ouverte. Il pénétra et s’installa dans le noir. Il croqua sa pomme et s’endormit, son bonnet rouge sur la tête. Au matin, lorsque Monsieur Pivert entra dans la cabane, il ne le vit même pas, endormi sur l’étagère où étaient entreposés les nains de jardin.

1000 caractères.

Comme ça, juste pour le fun. Pour commencer gaiement un dimanche matin d’hiver à l’heure où les jardins dorment…

© JM Bassetti. Saint Aubin d’Arquenay le 10 Janvier 2016.

© Amor-Fati 10 janvier 2016 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *