1000,  Au fil des jours

Le casse du siècle

Valise-Hauptstadtkoffer-300x300Il avait préparé son coup de longue date. Il en avait parlé à son frère et avec des copains. Ils l’avaient vu faire une fois, dans un épisode de Navarro. Peu de risque pour un gros bénéfice assuré. Téléphone portable, appareil photo, ordinateur ? On ne savait pas ce qu’on allait gagner, mais sûrement gros !
Assis à sa place, il observait attentivement les voyageurs fatigués de leur journée se reposer en regardant paresseusement le paysage défiler. Il se leva et se rendit aux toilettes. En passant, il jeta un coup d’œil sur la droite et repéra les quatre valises posées sur la grille métallique. Il fit immédiatement son choix. La petite noire serait la plus simple à prendre.
Il l’attrapa et descendit.
Le cœur battant, il la déposa sur le capot de sa voiture.
Fébrile, il ouvrit la précieuse mallette.
Trente livres identiques, une boite de cartes de visite et un fond de calva.
Lui qui détestait lire !
Il saisit la bouteille.
Juste de quoi se saouler la gueule pour oublier ce pitoyable vol.

1000 caractères.

C’est exactement ce qui m’est arrivé hier soir en rentrant du salon du livre de Paris. Ma valise contenant mes bouquins et tous les ouvrages dédicacés de mes amis n’était plus sur l’espace valises…. Et le fond de calva ? C’est vrai aussi !!

© Amor-Fati 20 mars 2016 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *